Le moteur PT6 est utilisé par des exploitants un peu partout dans le monde, dont un grand nombre ont des besoins très spécifiques et souvent poursuivent leur activité dans des environnements hostiles. Voici les propos que deux d’entre eux ont livrés à la Nation PT6.

Lumière sur la Gold Coast en Australie

Peter Gash, propriétaire d’une entreprise de location d’avions de tourisme, estime que le moteur PT6 est une composante à part entière de ses activités. M. Gash offre, entre autres services, le transport de touristes jusqu’à son centre de villégiature de Lady Elliot Island, sur la Grande Barrière de corail, à bonne distance de la légendaire Gold Coast, en Australie. Son épouse et lui ont monté une entreprise diversifiée qui assure aussi des services de transport aérien pour le secteur minier, lequel est en rapide expansion.

© Lady Elliot Island Eco Resort

Au fil des ans, cet homme d’affaires dynamique a piloté avec de nombreux moteurs, mais en raison des dangers que comporte le fait de survoler de très vastes plans d’eau s’étendant à perte de vue jusqu’à Elliot Island et autres sites similaires, il fait désormais appel à des Cessna Caravan équipés de moteurs PT6A. « Nous avons essayé beaucoup de turbopropulseurs différents, mais nous avons vite compris que le moteur PT6 était celui qu’il nous fallait. Aujourd’hui, nous possédons cinq Caravan », a-t-il déclaré.

© Lady Elliot Island Eco Resort

Le premier Caravan dont il a fait l’acquisition était aussi le premier avion motorisé par un moteur PT6 à survoler la Gold Coast, a ajouté M. Gash. Quand il a acheté l’île Lady Elliot en 2005, il a construit une piste d’atterrissage capable d’accueillir son Caravan.

© Lady Elliot Island Eco Resort

Après avoir longuement étudié la question, M. Gash s’est récemment procuré un Beech King Air 200 d’occasion équipé de deux moteurs PT6A-42. Cet appareil, plus gros, lui permet de transporter un plus grand nombre de passagers, ce qui accroît l’efficacité de son service.

« Nos clients du secteur minier ont besoin d’un avion qui peut se poser sur une piste en terre battue, un appareil qui soit polyvalent et suffisamment résistant pour les déplacements jusqu’aux camps miniers. Grâce au moteur PT6, le Caravan et le King Air répondent parfaitement à ce besoin et nos clients en sont vraiment très satisfaits », a-t-il déclaré en conclusion.

Une passion pour les pièces de rechange fabriquées par P&WC

Johan Kotzé est responsable technique chez Aero Management Services (AMS), à Glattbrugg, en Suisse.

© AMS

« Nous avons en ce moment 22 appareils, des Twin Otters et des Beech1900D. Le PT6 est un moteur d’une fiabilité avérée. Il est facile d’entretien dans les régions moins développées de l’Afrique », précise-t-il.

D’après M. Kotzé, l’AMS fait confiance à la capacité du moteur à fonctionner dans des environnements difficiles, par temps particulièrement humide et lors des chaleurs tropicales. La décision d’acheter des appareils équipés de moteurs PT6 a été délibérée et s’est appuyée sur la capacité de ce moteur à fonctionner en toutes circonstances, quelles que soient les conditions de vol.

« Le Centre Priorité clients de P&WC offre un service de qualité exceptionnelle. L’entretien des moteurs y est assuré de manière très régulière. Les représentants prennent à cœur les problèmes qui surviennent sur le terrain et nous reviennent toujours avec des solutions et des réponses opportunes, dit-il. P&WC est réceptive et l’a prouvé récemment lorsqu’elle a rapidement construit une nouvelle pièce de rechange pour le PT6A-67D, mieux adaptée aux conditions climatiques qui prévalent en Afrique. »

M. Kotzé passe ses journées à s’assurer que la flotte de l’AMS est en excellent état mécanique et à ce que les exigences des clients sont satisfaites. C’est aussi un fanatique des pièces de rechange de qualité que fabrique P&WC. « Personne n’est mieux placé que le fabricant d’origine pour garantir une pièce de rechange. C'est aussi simple que cela », dit-il.

© AMS

Du point de vue de P&WC, cette présence mondiale doit s’accompagner d’un service après-vente de classe mondiale. C’est pourquoi l’entreprise a créé un réseau international de centres de service à la clientèle, ouvrant des installations polyvalentes un peu partout dans le monde pour répondre aux exploitants chaque fois qu’ils en manifestent le besoin et ce, peu importe où ils se trouvent sur la planète.


Commentez cet article