Le moteur PT6 : objet de fascination et de collection pour Pierre Hamel

L’envie de tout collectionner sur le moteur PT6 est arrivée un peu par hasard dans la vie de Pierre Hamel, assembleur-testeur pour le PW100-150 travaillant à l’établissement de P&WC de Longueuil depuis 1980. En 1987, Pierre rencontre un retraité de P&WC, Bill Vertilneck, passionné du moteur PT6. Ce dernier souhaitait installer le légendaire moteur sur une voiture Cadillac 1947 refaite. C’est donc Bill, que Pierre Hamel considère comme un mentor, qui l’a initié aux automobiles des courses Indy 500 équipées d’un dérivé du moteur PT6.

« Je suis devenu aussi passionné que lui ! Il a commencé à me donner des objets représentant ce moteur emblématique : des modèles réduits, des vidéocassettes où on voyait le moteur en action dans les courses Indy 500, des photos, des affiches, des articles. J’ai continué en achetant des revues sur tout ce qui touchait le moteur PT6, plus particulièrement sur les autos, les trains, les camions et les bateaux. Avec le temps, ma passion est devenue une collection ! »

Avec les années, c’est toute une pièce de sa maison qui a pris la forme d’un mini-musée. Dans ce lieu, les boîtes contenant l’évolution et les performances du célèbre moteur s’accumulent, chargées d’histoire.

« Au début, la collection était pour mon propre plaisir. Mais avec les années, mon objectif s’est transformé en désir de sauvegarder une partie de l’histoire de l’entreprise, pour qu’on se souvienne longtemps de la polyvalence du PT6. Ce moteur, qui m’impressionne par sa flexibilité, c’est notre Harley-Davidson ! »

Coup de chance, Pierre a fait la connaissance de Fred Cowley il y a quelques années. Rien de moins que l’ingénieur du moteur PT6 pour les autos de course Indy 500 de 1967-1968. Un grand frisson. Fred Cowley lui a aussi légué plusieurs choses inestimables, des bribes du passé.

« Je suis l’un des chanceux qui ont eu accès à tous ces renseignements uniques. Et, à mon tour, je veux redonner... Après 25 ans de collection ! J’ai déjà commencé à remettre des boîtes d’histoire sur le moteur PT6 à P&WC. »

Cela dit, jamais Pierre ne se privera de partager sa passion avec d’autres collectionneurs du moteur PT6. « J’échange régulièrement avec une dizaine de connaisseurs des États-Unis, de la France et du Japon découverts sur des blogues. »

La pièce fétiche de sa collection ? Un arbre d’entraînement de la pompe à carburant d’un bolide de course Lotus 56. Une pièce historique, nous dit Pierre. Il a également, en plus d’une panoplie d’articles et de photos, des films en 16 mm, des modèles miniatures de voitures de course équipées du moteur PT6 et le manteau d’équipe de course de l’ingénieur Fred Cowley.

Pierre Hamel se définit comme un fanatique du PT6. On le croit sur parole !


Commentez cet article