Chez Pratt & Whitney Canada, les employés qui, chaque jour, travaillent avec diligence à la fabrication et à l’entretien des moteurs PT6 se comptent par centaines. À eux tous, ils constituent une famille inspirante. Nous présentons ce mois-ci quelques-uns de ses membres qui affichent clairement leur passion pour leur travail et qui, comme tant d’autres, contribuent au succès du moteur PT6.

On peut dire que Lisa Martin, leader ACE pour le service Montage et Essais au Centre d’excellence de P&WC à Lethbridge, en Alberta, passe la majorité de son temps à chercher des façons de toujours faire mieux. C’est sa passion. ACE, un acronyme signifiant « Amélioration continue pour l’excellence », est le système d’exploitation à l’échelle de l’entreprise qui intègre l’amélioration continue à l’ensemble des activités de P&WC. « ACE est une attitude, une philosophie consistant à ne jamais se reposer sur ses lauriers, affirme Lisa. Nous cherchons toujours à trouver des façons d’améliorer les processus ainsi que la qualité du produit final pour nos clients. »

Lisa s’est jointe à l’entreprise en 2001 à titre de technicienne de moteurs avant de devenir leader ACE il y a quatre ans; elle possède donc une excellente connaissance du PT6. « C’est un atout majeur en ce qui concerne mon poste actuel, ajoute-t-elle. J’ai effectué la plupart des activités de montage à l’usine, alors quand une occasion se présente pour apporter une amélioration, je suis en mesure d’aider en travaillant avec l’équipe pour trouver des solutions du point de vue de mon expérience de technicienne. »

Lorsqu’une possibilité d’amélioration est ciblée, Lisa organise une réunion que l’on appelle « clinique qualité » en présence de techniciens et de personnes compétentes pour ce faire. Au cours de ces cliniques, divers outils ACE sont utilisés pour analyser la situation et identifier les améliorations. Le personnel de soutien à l’usine est mis à contribution pour mettre en œuvre les solutions. « Les techniciens de moteurs sont admirables, dit-elle. Ils se présentent en sachant qu’ils font partie de la solution. Peut-on espérer mieux pour partir du bon pied ? »

PHOTO DE COUVERTURE: Lisa Martin


Commentez cet article