L’équipe de P&WC prépare un événement pour 500 000 passionnés d’aviation.

Demandez à Bob Milonja, coordonnateur principal, Foires et salons marketing, depuis quand il prépare AirVenture 2013, événement qui se tiendra à Oshkosh, Wisconsin, fin juillet, et il vous répondra du tac au tac : « Depuis AirVenture 2012. » Bob est le responsable du stand P&WC pour l’événement qui a lieu tous les ans depuis 1953 sous l’égide de l’EAA (Experimental Aircraft Association), forte de quelque 175 000 membres partout sur la planète.

« À la fin de chaque convention, et tant que nous sommes sur place, nous regardons ce que nous pouvons améliorer l’année suivante », explique Bob, qui a ainsi pu garantir un plus grand stand pour P&WC. Il a réussi ceci en réagissant rapidement l’an dernier dès l’ouverture du site. Ce plus grand stand permettra plus d’espace pour les rencontres en privé avec des clients. Et d’ajouter : « Étant donné l’envergure de l’évènement et le fait que nous aurons six à sept moteurs PT6 exposés à différents endroits, le salon exige beaucoup de préparation. » En plus de Bob, l’équipe de base P&WC dédiée à AirVenture se compose de Luc Landry, directeur, Développement des affaires, Prochaine génération de produits de l’aviation générale, de Kathy Roberge, conseillère principale, Communications marketing, et de Nivine Kallab, Développement des affaires, Programmes de l'aviation générale.

L’équipe se réunit tout au long de l’année pour discuter des possibilités et tient des sessions hebdomadaires dès avril à l’approche de la convention. La planification d’événements soulignant des jalons de P&WC et de clients, d’occasions de commandites et d’événements spéciaux à organiser pendant l’EAA ne cesse de s’affiner tout au long de ces réunions avant d’être partagée avec les cadres de P&WC. (Consulter Le moteur PT6 en vedette pour voir ce qui est prévu à l’EAA cette année.)

« Une fois que le programme de la convention est fixé, il reste à organiser la logistique, souvent complexe », continue Bob. P&WC participe également à KidVenture (voir l’article Des jeunes et des turbines ), ce qui rehausse le niveau de complexité. « Besoin d’un endoscope (dispositif permettant d’inspecter l’intérieur d’un moteur sans le démonter) sur le site ? Par chance, je connais quelqu'un qui peut s’en occuper gracieusement », dit-il en souriant. Après 33 ans dans la profession, voyageant en moyenne 180 jours par année, Bob, comme par hasard, connaît quelqu'un qui peut le dépanner sans problème partout dans le monde !

Le transport des moteurs PT6 vers Oshkosh doit être organisé (ils sont entreposés à Hartford, Connecticut), comme le stand lui-même (aussi à Hartford). L’équipe poursuit son travail selon les plans prévus et en fonction des exigences à suivre. « À l’EAA, nos produits sont vus par des milliers de personnes, ce qui rend la préparation exigeante. Le transport de pièces détachées pour Oshkosh est une mission particulièrement délicate. Par ailleurs, la région manque d’infrastructures hôtelières, alors l’entreprise loue une maison pour le personnel travaillant à l’EAA (les propriétaires partent en vacances pour éviter les foules qui assistent à l’événement). Héberger tout le monde sous le même toit contribue à la réduction des coûts. Pendant toute la semaine, Bob fait les courses et prépare les repas pour les employés présents, même s’il avoue volontiers laisser libre cours à ses réflexes paternels pour déléguer naturellement ses responsabilités d’encadrement et autres tâches ménagères.

Voici donc la journée bien remplie d’un expert ès logistique et préparation.


Commentez cet article