« IL EST IMPOSSIBLE DE VISITER LE SALON AIRVENTURE DE L’EAA SANS RÊVER DE DEVENIR PILOTE » – Ryan Densham

Lorsqu’il rencontre les centaines de passionnés d’aviation, dont de nombreux fans du PT6, au salon AirVenture de l’EAA (aussi appelé « salon Oshkosh »), Ryan Densham s’exprime avec enthousiasme : « Ce congrès annuel et rendez-vous aérien organisé par l’Experimental Aviation Association (EAA) représente chaque année un incontournable pour moi... J’y recharge mes batteries et je peux y constater les fruits de mon labeur. »

Ryan, directeur général, Marketing, Aviation générale chez P&WC, assistera pour la dixième fois au salon AirVenture de l’EAA qui se tiendra à Oshkosh du 23 au 29 juillet. Il précise que cette célébration de l’aviation sous toutes ses formes pendant une semaine offre un vaste éventail d’événements spéciaux et d’activités. Cependant, ce sont les spectacles aériens quotidiens qui constituent la pierre angulaire du rassemblement et qui attirent des foules immenses. La diversité des aéronefs en vol et les prouesses de ceux-ci créent un véritable paradis pour les quelque 600 000 passionnés de l’aviation qui devraient se réunir à l’édition 2018 du salon AirVenture. Encore une fois cette année, P&WC est cocommanditaire des spectacles aériens, en partenariat avec Quest Aircraft.

« Nous fournissons des laissez-passer à nos avionneurs afin que ceux-ci les distribuent à leurs clients, explique Ryan. Nous donnons également des laissez-passer dans le cadre d’interactions sur les médias sociaux. Dans notre pavillon, situé sur la piste de vol, nous accueillons des gens à l’abri du soleil et nous leur servons des rafraîchissements. Les exploitants sont très heureux d’admirer le spectacle en tout confort. Nous comptons 150 sièges tous les jours de cette semaine. » Ryan affirme qu’il se souvient très bien d’éditions antérieures du salon AirVenture, notamment celles où l’avion de chasse F-22 Raptor (propulsé par P&WC) a décollé dans toute sa puissance militaire et le spectacle Warbird où le ciel s’est assombri à l’envol de douzaines d’avions de la Deuxième Guerre mondiale grondant dans les airs.

Au fil des ans, Ryan a également découvert au salon AirVenture de multiples aéronefs en développement, dont certains qui n’ont jamais franchi l’étape de la production, mais qui témoignent de l’innovation extraordinaire au sein du segment de l’aviation générale.

« En fait, AirVenture est un événement éducatif comportant d’innombrables séminaires et démonstrations, affirme Ryan. Il s’agit d’une classe de maître ouverte à tous ceux qui souhaitent se joindre à la communauté de l’aviation, à quelque titre que ce soit. En réalité, il est impossible de visiter le salon AirVenture sans rêver de devenir pilote. »

Ryan mentionne qu’il a hâte de revoir Mike Patey, son ami féru d’aviation, qui est peut-être le plus grand fan du PT6A. « De nombreux passionnés de l’aviation rêvent de construire ou de modifier leur propre aéronef et ils consacrent une grande partie de leur vie à ce défi. Mike semble plutôt produire un appareil tous les deux ans environ, et les plus récents sont invariablement équipés d’un moteur PT6A. »

AirVenture : une affaire de famille pour les Patey

Le 9 juillet, Mike s’est entretenu avec La Nation depuis son domicile dans l’Utah. Il attendait alors les représentants de la Federal Aviation Administration (FAA) qui devaient arriver cette même semaine afin d’autoriser pour le vol son avion de brousse Wilga remis à neuf. Surnommé « Draco », l’appareil Wilga est propulsé par un moteur PT6A-28. Évidemment, Mike prévoit s’envoler avec son Wilga vers Oshkosh plus tard ce mois-ci, après avoir consacré cinq mois à la modification de l’avion, reconstruit de 60 à 70 % et équipé d’un nouveau moteur. Son moteur PT6A neuf, qui pèse 135 lb de moins que le moteur antérieur, améliorera largement la puissance de l’appareil en la faisant passer de quelque 250 SHP à environ 680 SHP.

« C’est la 15e année consécutive où j’assisterai au salon AirVenture. Pour nous, cet événement a toujours été une affaire de famille, raconte Mike. Pendant que je volerai vers Oshkosh, ma femme, vraie battante, conduira notre véhicule récréatif mesurant 45 pi et tirant une remorque de 46 pi contenant les jouets récréatifs de la famille jusqu’au Wisconsin, soit un trajet de 35 heures, avec nos quatre enfants. Ceux-ci ont grandi à Oshkosh et ce voyage est un rituel estival pour nous tous. »

Mark, le jumeau de Mike qui a aussi quatre enfants, sera également présent au salon AirVenture. Les frères sont copropriétaires d’une entreprise de tracteurs d’aéronefs (ces machines motorisées qui déplacent les aéronefs dans un aéroport), dont l’équipement sera présenté à AirVenture, dans un kiosque tenu par les familles Patey.

« Il ne fait aucun doute que nous avons l’aviation dans le sang, poursuit Mike. Mark est aussi pilote; nos épouses et la plupart de nos enfants sont prêts à suivre nos traces. Pour les Patey, une visite à AirVenture est comme une visite à Disney pour les autres familles! » Mike est également grand amateur des spectacles aériens quotidiens qui l’émerveillent chaque année.

« Ce qui m’impressionne vraiment, c’est qu’il est possible d’y admirer des aéronefs tout à fait uniques, explique-t-il. On regarde certaines inventions, et on se demande comment elles peuvent voler. Puis elles s’envolent et se déplacent dans le ciel en atteignant des vitesses impressionnantes. C’est extraordinaire! »

Le projet précédent de Mike portait sur la remise à neuf d’un modèle de Lancair Legacy (surnommé « Turbulence ») qu’il a équipé d’un moteur PT6A-42 lui ayant permis d’établir des records de vitesse en Amérique du Nord. Il prévoit participer aux courses d’accélération STOL (« short take-off and landing », soit décollage et atterrissage courts) lors du rendez-vous aérien High Sierra Fly-In, qui se tiendra au Nevada plus tard cette année. Cliquez ici pour lire l’intégralité de notre entretien avec Mike.

La Nation sera présente au salon AirVenture pour s’entretenir avec Mike et avec d’autres passionnés de l’aviation. Restez à l’affût!


Commentez cet article